Ouvrir le champ des possibles

J’ai découvert les constellations en 2009 lors d’un stage sur la reconnexion au féminin. J’ai rapidement mesuré le potentiel infini de cette méthode et elle est devenue depuis lors, mon principal outil d’évolution. Au fil des ans, j’ai participé à de multiples groupes, ateliers et séances individuelles au cours desquels j’ai avidement observé le processus à l’œuvre. Je me suis finalement formée en 2016 à l’Ecole Belge de Constellations Familiales et Systémiques « Théâtre de l’âme » d’Hélène Huberty.

Poser une constellation, c’est observer et ressentir. C’est arrêter de croire que l’on sait pour laisser émerger ce qui est. C’est remettre du mouvement dans l’énergie stagnante et sclérosée d’un système.

Qu’est-ce qu’un système ? Notre monde est composé de systèmes (notre famille, nos réseaux relationnels, notre corps,…). C’est un ensemble d’éléments qui interagissent entre eux et qui obéissent à leurs propres lois. Il nous est impossible d’échapper à ce phénomène dont nous n’avons, la plupart du temps, pas conscience.

Dans notre évolution, dans notre épanouissement, ce qui nous bloque, c’est souvent la force du système dans lequel nous sommes pris.
Lors d’une constellation, nous mettons en perspective les liens inconscients qui unissent les différentes parties et le simple fait de voir ces liens apporte déjà de la compréhension pour des situations qui étaient incompréhensibles l’instant d’avant.
 

Reconnaître, nommer les faits, les émotions, les sentiments, l’appartenance, la place et le rôle de chacun nous permettra d’amener le système à un nouvel équilibre plus harmonieux.

Nos maîtres mots seront :
Amour – Humilité – Reconnaissance

Le champ des possibles offert par les constellations est immense : familial, transgénérationnel, relationnel, professionnel, physique, spirituel, existentiel. Tous les thèmes peuvent êtres abordés.

Toujours dans la bienveillance, le travail peut se faire dans l’intimité d’une séance individuelle ou bénéficier de la formidable énergie d’un groupe.